Le lŌuvrettisme : 1998-2008

État des lieux décennal en date du 9 mai 2008

 

hier

ici

demain

 

176 lŌuvrettes vendues a

91 lŌuvrettes ą vendre b

47 expositions collectives c

40 badges d

26 performances e

24 articles de presse f

13 cartes postales g

13 textes h

8 expositions personnelles i

4 livres j

3 films k

3 installations l

2 interventions commando m

3 manifestations n

2 sélections o

2 sites p

1 bourse q

1 calendrier r

1 collectif s

1 médicament t

1 meeting électoral u

1 performance collective v

1 pétition w

1 prix x

1 t-shirt y

et bien d’autres choses… z

« Je n’ai pas (assez) de temps pour le présent… et il me le rend bien. »

Laurent d’Ursel

Conception : de l’exposition collective « Toute cruauté est-elle bonne ą dire ? », du film collectif L’équilibre et la boucle, du livre collectif Y a trop d’artistes !, de la performance collective « Le CA du Collectif MANIFESTEMENT », de la tournante amoureuse « Partouze d’artistes », de la chorale des nonagénaires « Les vieux chantent faux », de la chaĒne d’adaptations « Du texte au film et inversement », du concert des « Cours de récréation », du premier grand « Concours international de circonstances », etc.

Expositions personnelles : « Comment introduire le Dictionnaire des rimes dans l’histoire de l’art contemporain », « Ressemblance toute ! », « La Destination ou Le recyclage plastique d’un roman ą 2000 grelots », « Le lŌuvrettisme est-il une discipline oulipique ? », « Mais arrźtez donc de ne pas avoir faim ! », etc.

Films : De l’autodérision ą la vélodérision, Fucked in Belgium, Je peins ma chambre, Le peintre en bČtiment, Le readers digest ou Le livre des recettes littéraires, La mise en boĒte de Nadar, Je suis nombriliste pour honorer la mémoire de ma mŹre, etc.

Gadgets pour artshops : une « grande roue », un « boulier conteur », des plaques « enthousiasme », des cartes postales texto-holographiques, une série sartrienne de « livres tue-mouche », une série de « phrases folioscopiques », etc.

Installations : « Parking réservé aux artistes », « La mort dans l’hamećon ou L’art sur commande », « Vivre abĒme les yeux », « Des livres-briques pour refroidir la planŹte », « La joyeuse entrée du lŌuvrettisme dans les Pages d’Or », « Je t’aime pour ton squelette », etc.

Interventions commando (avec « kit audio de perf ») : Lecture de Heidegger dans le métro précédée d’une adresse ą la kosovare, Visite guidée de musées huppés, Ne pas faire ce qu’on dit mais vouloir ce qu’on fait, etc.

Livres : Les mots sont des aphtes, Grande et petite histoire du Rattachement de la Belgique au Congo (avec le Collectif MANIFESTEMENT), Ressemblance toute !, Toutes des mŹres, sauf ma pute, M’en tirer comme un arracheur de pages, Kiproko, L’intelligence est un muscle, Les questions auxquelles j’aurais volontiers répondu si on me les avait posées, Quantité et allégresse, etc.

LŌuvrettes : Vive les valeureux pourfendeurs du transversalisme obligé, fallacieux, jésuite, gluant, consensuel, mou, féminin et bien-pensant !, Bon débarras !, Reconduction ą la frontiŹre, La vie est cruelle, entartons-la, Le public cible, Femme mode d’emploi, Ubiquity.com, Qu’est-ce qu’une lŌuvrette ? V, Life in progress III, Les aléas de l’identité V, Titreries XXIV, Verrouillez-nous IV, Apparition IX, What’s heavy about light is what you think abouti it, Le vocabulaire de la glanerie, Bruxelles aura-t-elle existé ?, Tous différents… mais y en a qui exagŹrent, L’étau de la croissance, La traćabilité du contemporain, Il n’y a pire croyant que celui qui ignore avoir la foi, 0.00 $ 0,00 Ř, Le contraire d’un artiste issu de l’émigration est un artiste de souche, Le coming out des mots (avec de vrais morceaux de lŌuvrettes dedans), etc.

LŌuvrettes sur Youtube (en anglais) : « Fumeurs du monde entier, déréglez joyeusement le climat le 14 décembre 2008 : contribution collective au réchauffement de la planŹte en forme d’hommage ą l’Histoire de l’art des nuages », « Pour sauver la prénomdiversité, appelons Adolphe les nouveaux-nés mČles du 30 avril, date anniversaire de la mort d’Hitler », « Le ramadan fait-il grossir ? », « L’exhibitionniste n’a pas honte, lui ! », « D’accord pour mourir dans la dignité, mais pas accoucher ? », etc.

Manifestations (avec le Collectif MANIFESTEMENT) : « La mort commence ą bien faire ! » (25.01.2009), « La démocratie, c’est pour les cochons ! » (24.01.2010), « Fini les différences ! Vive la ressemblance ! » ( 23.01.2011), « Vive la police ! » (22.01.2012), « Toujours plus haut, plus grand, plus beau ! (ą l’occasion du 475Źme anniversaire du mot nivellement) » (27.01.2013), « Contre la relativité générale et restreinte de tout ! » (26.01.2014), « ň bas les victimes ! » (25.01.2015), « L’amour est un chantage, un piŹge, une menace et une excuse ! » (24.01.2016), « Sans titre – Zonder titel – Untitled » (22.01.2017), « Décrétons le 21 janvier Journée mondiale de l’abstinence sexuelle ! » (21.01.2018), « Contre la discrimination des gens qui ont un grain de beauté au creux de l’aisselle droite et / ou gauche ! » (20.01.2019), « Pour en finir avec la planŹte… en beauté ! » (26.01.2020), « Les sans–abris exigent une baisse du prix de l’alcool ! » (25.01.2021), « Contre les jeunes, encore les jeunes, toujours les jeunes ! » (23.01.2022), « Pour la canonisation de Pablo Picasso, l’anoblissement de Bill Gates et la lyophilisation de Mao Tsé-toung ! » (22.01.2023), « Contre l’injonction de mémoire et les injections de souvenirs ! » (21.01.2024), « Les débiles manteaux : au vestiaire ! » (26.01.2025), etc.

Ouverture d’« Aime ! » : un magasin virtuel en ligne en partenariat avec Les Dictionnaires Le Robert.

Performances : « Les célébrations du Cent-cinquantenaire en 2010 : les enterrements de Léopold II ą Kinshasa et de Lumumba ą Bruxelles » (avec le Collectif MANIFESTEMENT), « Art & politique : Laurent d’Ursel & Fadila Laanan », « L’imparfait versus le passé composé : le duel Bénédicte Vangysel – Laurent d’Ursel », « HélŹne et Laurent, comment vous tenez ? », « L’Arthographe », « Les traducteurs déchaĒnés », « Je débarque la littérature », « Les cendres de ma belle-mŹre », « La vie serait de gauche ? Dieu merci ! La vie est belle ! », etc.

(a) ň la loupe ! (2002), Apparition I et II (2004 et 2007), Art, fétichisme et champignons (2008), Attrape-mouche (2005), Autoportrait (1998), Bigots non admis (1996), Boulier conteur (2001), Ce que l’Occident n’a jamais essayé (2002), Conjointement (2004), Conseil d’ami (ą lui-mźme) (1 ą 3) (1999), Et démonte le reste (2004), Exercice de philosophie politique (2 et 6) (2006), Figures de rhétorique (2002), GGG 3, 4, 6 et 7 (1997), Hugo jeune par Rodin enfant (2001), L’art doit-il accrocher ? (1999), L’avenir ą l’avenant (2000), L’haleine du siŹcle (1999), L’impatience de Guillotin (1998), L’ivresse de la répression (1998), L’Occident aura tout essayé (2002), La fuite dans les idées (1998), La généalogie est un jeu d’enfant (2002), La mise en piŹces de Magritte (hommage ą l’ayant droit) (1998), La plaie sublimée (2002), La porte-parole (2000), La vie en prose (2000), La vie sans arriŹre-pincées (2001), La vierge iconoclaste (1998), Le bČillon et la cuirasse (1997), Le fil d’Ariane (2001), Le jaune diplomatique (1998), Le kitch ą la rescousse du postmoderne (1999), Le mal masqué (1998), Le miroir de l’antisémitisme (1997), Le passé simple est de bon goět (2001), Le professeur de franćais (2002), Le temps (1995), Lećon de chose (2004), Les aléas de l’identité I ą IV (1993-2006), Les gens de lettres (1998), Life in progress I et II (1999 et 2001), Marqueterie (2004), Masculin / Féminin (1999), Moulé sur le corps mźme de l’art (2002), Normatyl (2000), ődipe ą Volders (1996), OPA sur les pairs (1998), Petite mécanique de la synonymie intransitive (2002), Pharmaforme (2001), Pour une destination inconnue (2001), Pour une littérature portable (1998), Qu’est-ce qu’une lŌuvrette ? I, III et IV (2001), Soi de souche (2001), Soi sans issue (2000), Titreries 1, 2, 4, 10, 12, 14, 16, 17, 18, 22, 23, 24, 26, 30, 34, 35, 38, 41, 42, 44, 46, 48, 52, 54, 55, 61, 64, 66, 69, 74, 76, 78, 83, 85, 86, 87, 88, 93, 95, 96, 98, 102, 107, 109, 113, 115, 116, 117, 119, 121, 122, 123, 127, 131, 133, 134, 137, 138, 139, 146, 149, 158, 161, 167, 168, 170, 174, 176, 181, 190, 244 et 262 (2003-2006), Titreries V, X et XXIII (2007), Tout est prévu (1998), Verrouillez-nous I et II (2003), Voir vivre voire mourir (2003).

(b) Apparition III ą VIII (2008), Aussi disponible pour Bergman, Fellini, Hitchcock, Godard, etc. (2003), Chute de site (2006), De quoi Dieu a-t-il peur ? (2004), Divin rime avec paēen ! (2004), En grelots de boudin (2006), Exercice de philosophie politique (1, 3, 4, 5 et 6) (2006), GGG 1, 2, 5, 8 et fin (1997), Il ne pleut pas sans raison (1999), Imprévu ą la télé (2004), Jouir ? Des clous ! (2002), L’Čge des époques (2001), L’arbitraire du pitre (2004), L’art par tous les temps (1 ą 6) (2004), L’art : aprŹs / avant (1, 2 et 3) (2001), L’enfer et l’endroit de l’amour (2001), La fin justifie les moyens ? (2006), La grande roue (2003), La mise en boĒte de la littérature (2005), La postérité par le postérieur : méfiez-vous de l’original ! (2006), La vanité de l’art (2006), Le cirque, le cul et la circulation (2004), Le paradis perdu d’avance (2004), Les Belges s’aiment ą tout vent (2007), Les pieds dans le plat et le cul dans le spéculoos (2004), Les primitifs associés (2007), Les ressorts de l’amitié (2000), Mai 68 ą l’hospice (2006), On n’est pas trop de deux pour construire un mur (2004), Peinture ą la chaĒne (2001), Piercing (1997), Porter son moi (2004), PriŹre ą l’infinitif (2002), Proto-lŌuvrette (1988 ?), Qu’est-ce qu’une lŌuvrette ? II et V (2001 et 2004), Roman émaillé de coquilles (2002), Schönheit macht frei (2001), Shalomalek (1997), Shiva scripta ou La muse nourriciŹre (1998), Statue de l’artiste (2002), Tag de salon (2001), Testez votre vue ! (1 ą 9) (2004), Titreries I, II, III, IV, VI, VII, VIII, IX, XI, XII, XIII, XIV, XV, XVI, XVII, XVIII, XX, XXI,et XXII (2007), Verrouillez-nous III (2003), Votre poids le fait-il ? (2005), Waterloo pendant… et aprŹs (1995 ?)

(c) 1998 : « Coups de cŌur ’98 » ą la Maison Pelgrims ; « Le fond de l’art est frais » au ThéČtre Océan Nord. 1999 : « LŌuvrettes et photographies » ą la Libr’aire ; « 30 minutes pour l’art contemporain » ą la Rue du Métal. 2000 : « Un zizi ą Bruxelles 2000» ą la galerie Art Kiosk. 2001 : « Chirurgie plastique- Du corps ą l’Čme » ą l’Hôpital d’Ixelles. 2002 : « L’art ą l’air » dans les Jardins du Logis ; « LŌuvrettes, singlets et meubles » chez Dries Meddens ; « 100 artistes pour les 100 ans de la Ligue des droits de l’homme » au Petit ChČteau et au Palais de Justice ; 2003 : « Queneau / Blavier – Travaux en cours » au Musée des Beaux-Arts et de la Céramique de Verviers, puis ą la Villa Ghellini de Villaverla (Italie) ; « Le tour du monde en 80 bobines » au Musée Georges Pompidou (Paris) ; « Ecrivains – Plasticiens » ą la Maison du Livre ; « Blad’urhorpieschstatilzan ! » ą la Librairie Quartiers Latins ; « Le Cabinet de curiosités » ą la Faculté de Médecine de l’UCL, puis au Musée de Louvain-la-Neuve et ą l’Ecole polytechnique (Paris) ; « Un an de mansuétude » au Loft de Roumanie. 2004 : « De quoi Dieu a-t-il peur ? » ą l’église Saint-Loup de Namur ; « Le ZŹle du déZir » au Festival européen d’Arts vivants, « Concours de sculpture 2004 de l’IBGE » au Parc Solvay ; « Truc troc » au BOZAR. 2005 : « Dalla ‘patafisica all’ apatafisica » ą Brescia (Italie), « RodeArt » chez Claire Malder ; « Pas de Danse » ą La Tentation ; « Exposition de titreries » ą la Villa Bernasconi (Suisse), aux éditions Castagniééé (Suisse), dans les librairies Images, Tropismes et La Hune (Paris) ; « Truc troc » au BOZAR. 2006 : « La BoĒte ! » ą LaGalerie.be, puis au Centre culturel de Huy ; « Titreries » ą 3Déstructure (Charleroi), « Artistes contemporains sarcastiques et frondeurs » ą la Maison du Livre ; « Mer de 111 ABC » ą l’Atelier 340 Muzeum ; « Philippe Vosges » chez Arte Coppo (Verviers) ; « Truc troc » au BOZAR. 2007 : « Philippe Vosges. DeuxiŹme cime » au Chalet de Haute Nuit (Ecaussinnes) ; « Histoires de livres » ą l’ERG ; « Artistes en campagne » ą la galerie 100 Titres ; « Les Yeux ouverts présentent » ą l’USINE ; 2008 : « Jeux de mots, jeux d’images » ą la galerie 100 Titres ; « Truc troc » au BOZAR ; « Philippe Vosges. TroisiŹme cime » au Musée Ianchelevici (La LouviŹre) ; « Grande rétrospective La CinquiŹme Couche » ą la galerie Petits Papiers.

(d) en collaboration avec Perrine Ledan de Les yeux ouverts. En vente ą Bruxelles ą l’Artshop de BOZAR et ą Paris au Palais de Tokyo (sauf le badge « NIGGERS © ME », censuré), et sur www.lesyeuxouverts.be.

(e) 2000 : « LČcher d’artistes » dans l’Avenue Jean Volders, « Le zinneke improvisé » dans les Rues de Bruxelles ; « Faites plaisir ą Juan ! », dans la Rue Neuve. 2004 : « Shiva scripta en habits » ą la Place Saint-Lambert ; « Il n’y a pas loin de la coupe aux livres » ą Passa Porta. 2005 : « M’en tirer comme un arracheur de pages 1», ą La Hune (Paris) ; 2005 : « La grammaire du chat » ą la Maison Folie (Mons) ; « La mise en boĒte de la littérature » et « M’en tirer comme un arracheur de pages 2 », ą la librairie Les Yeux gourmands ; « Né pour n’źtre » avec Layla Nabulsi aux Halles de Schaerbeek ; « Je ne sais pas de quoi je parle ou Exister sans avoir vécu », au BARADEBA de Molenbeek. 2006 : « M’en tirer comme un arracheur de pages 3 » ą la Maison de la culture de Tournai ; « Pourquoi toute nue ? » avec Dorothée Schoonhooghe ą la REBIRTHproductiongallery ; « La mise en boĒte de la littérature », ą la BibliothŹque de Saint-Josse-ten-Noode ; « Des mots ą la hache » avec Chadé M’nasri et JeanF Jans au ThéČtre de L’L ; 2006 : « Je vais penser 365 fois ą ce que je pourrais faire l’année prochaine » ą l’Espace Bortier. 2007 : « M’en tirer comme un arracheur de pages 7 ą 9 » aux Halles Saint-Géry ; « M’en tirer comme un arracheur de pages 10 ą 13» ą Wolubilis ; « Quoi pour qui ? Le quiproquo de l’art contemporain » ą Wolubilis ; « Votre poids le fait-il ? » avec Serge Goldwicht ą l’USINE. 2008 : « Performance de presse » pour le Premier OFF du Livre de Bruxelles ; « Faut-il Roegiers de honte ? » avec Patrick Roegiers et Jean FrŹre ą la Rue de l’Escaut ; « Lecture de Le quiproquo de l’art contemporain » ą la Galerie 100 titres ; « Laurent d’Ursel, aprŹs 10 ans, vous n’arrźteriez pas ? » avec Thierry Génicot ą la Loeuvrette Factory.

(f) dans De Groene Amsterdammer, De Morgen, Elle (Belgique), Elle (France), (H)ART, La DerniŹre Heure, La Libre Belgique, La Libre Essentielle, Le Monde, Le Pan, Les Inrockuptibles, Le Soir, Le Village Mondial, L’OFFicieux et Notre Tam-tam.

(g) éditées par klet & ko, en vente ą Bruxelles chez Plaizir et ą l’Artshop de BOZAR, et sur www.kletandko.be.

(h) 2000 : « Quelconque » et « Abruxellation » in Dictionnaire de Bruxelles, Labor. 2004 : « Le paradis perdu d’avance » in Arbres en plastique, feuilles en papier, La CinquiŹme Couche ; « Un texte inclassable ? » in Mandrill n°4. 2005 : « Inri & Titreries » in Mandrill n°5 ; « Pour une écologie politique du signe » in Mandrill n°6 ; « Pour sortir de l’hospitalité. La poésie politique de la ressemblance » in Hostilité, hospitalité, Feuilles Familiales. 2006 : « Bédé : la fin justifie les moyens ? » in Le Coup de grČce, La CinquiŹme Couche. 2007 : « Manifestation ‘Y a trop d’artistes’ » in XV Biennale de Paris, Biennales de Paris ; « Art ou démocratie ? » in Le Journal de Culture et démocratie, n°17 ; « ň quoi ils jouent ? » in Vu d'ici, n°26. 2008 : « Comment introduire le Dictionnaire des rimes dans l’histoire de l’art contemporain ou Le lŌuvrettisme par l’exemple » in Jeux de mots, jeux d'images, 100 Titres; « De l’inertie » in La Puissance de l'inertie, La Trame.

(i) 1998 : « Mes premiŹres lŌuvrettes », au Musée d’Art spontané ; « Musée de bric et de brocante », Chez l’auteur. 2001 : « Nouvelles lŌuvrettes », au Centre culturel Jacques Franck. 2004 : « LŌuvrette factory : l’inauguration ! », ą la Loeuvrette Factory ; « Il n’y a pas loin de la coupe aux livres », ą Passa Porta. 2006 : « Titreries », ą la Maison de la culture de Tournai, « La postérité par le postérieur », ą la Loeuvrette Factory. 2008 : « 10 ans et encore toutes ses dents ! », ą la Loeuvrette Factory.

(j) 2004 : Au diable les écrivains heureux !, La CinquiŹme Couche, 2005 : Marcel, Yellow Now, (avec Franćois de Coninck & Dries Meddens), 2008 : ň dire vrai, j’abandonne, La CinquiŹme Couche; Le quiproquo de l’art contemporain, 100 Titres.

(k) 2002 : Deux sots en élastique (avec Franćois de Coninck). 2005 : Y a rien ą voir ! 2007 : ATTENTAT ň LA BALSAMINE.

(l) 2000 : « Aime ! » ą la Rue du Fort ; « Suivez la flŹche ! », avec Franćois de Coninck et Guido Vermeulen, ą la Rue de la Filature. 2005 : « Quand la langue fait du lŹche-vitrine » en 50 panneaux (moins 1 censuré par la police de Schaerbeek), ą la Rue d’Aerschot.

(m) 2005 : « Attentat culturel : la contre-attaque » avec Juan d’Oultremont ą l’entrée de la Prison de Forest en soutien ą Alain Géronnez. 2007 : « Comment introduire la piraterie dans l’art contemporain » : installation d’un drapeau sécessionniste sur le toit de l’exposition .be-day for peace le 11 novembre ą Jette.

(n) (avec le Collectif MANIFESTEMENT) 2006 : « Y a trop d’artistes ! » ą Bruxelles, puis Marseille et Paris. 2007 : « Pour le rattachement de la Belgique au Congo ! ». 2008 : « Non ! islamisme n’est pas le seul mot qui a mal tourné : y en a plein d’autres ! ».

(o) au Concours de sculpture 2004 de l’IBGE au Parc Solvay pour On n’est pas trop de deux pour construire un mur et ą l’Argosfestival 2005 pour Y a rien ą voir !

(p) www.loeuvrette.be (laurent.dursel@loeuvrette.be) & www.manifestement.be (contact@manifestement.be).

(q) pour la rédaction de Les mots sont des aphtes, ą l’initiative du Service de la langue de la Communauté franćaise de Belgique, pour le compte des éditions de la CinquiŹme Couche.

(r) pour 2007… mais aussi 2018, 2029, 2035, 2046, 2057, 2063, 2074, 2085 et 2091 !

(s) le Collectif MANIFESTEMENT (31 membres), avec une charte, un cachet, un site, une adresse mail, un avocat et des projets plein la cervelle.

(t) le Normatyl, en collaboration avec Perrine Ledan de Les yeux ouverts. En vente ą Bruxelles ą l’Artshop de BOZAR, et sur www.lesyeuxouverts.be.

(u) « La grosse tźte de liste : meeting électoral » : performance en marge de l’exposition « Artistes en campagne » ą la galerie 100 Titres, avec le groupe Cistroy’s Krak, le 9 juin 2007, sur le Parvis de Saint-Gilles.

(v) « Fumeurs, venez dérégler joyeusement le climat ! Une contribution au réchauffement de la planŹte en forme d’hommage ą l’Histoire de l’art des nuages » : performance collective dans le Bois de la Cambre le 15 décembre 2007.

(w) Pétition pour une juste amputation de la Belgique, moyennant des dédommagements intellectuels, territoriaux et linguistiques pour les Belges francophones, ą l’adresse du Ministre-Président de la Région flamande, lancée le 21 juillet 2007 dans le cadre de la future exposition collective « Toute cruauté est-elle bonne ą dire ? » (423 signatures). Signez sur : http://www.loeuvrette.be/loeuvrettes/cruautepetition.htm.

(x) prix Gros Sel 2007 pour Au diable les écrivains heureux !

(y) Fucked in dignity, toutes tailles (ou presque).

(z) comme d’innombrables apparitions dans des films de Boris Lehman, Juan d’Oultremont, YaĎl André, Isabelle Wuilmart ou Alexandra Dementieva, comme d’innombrables interviews radio et télé, comme d’innombrables et vaines tentatives de séduire une vraie galerie, de vrai(e)s collectionneurs, un(e) vrai(e) agent, un(e) vrai(e) partenaire ou des stagiaires endurants, comme d’innombrables idées idiotes, projets foireux, expositions avortées, plans impossibles, dossiers aériens, collaborations tendues, budgets rabotés, doutes métaphysiques, transports incompris, attentes infinies, rages rentrées, erreurs tactiques, retranchements violents, soliloques douteux, rires noués, surenchŹres désespérées, scénarios catastrophes, textes obliques, mots morts, blessants, hautains, flasques, effondrés, etc.