Florilège des réactions à l’annonce par mail de la performance

édition 2007

NB Nous avions obtenu l’autorisation d’annoncer la présence (peu probable) de Jan Fabre
qui, quatre jours avant, au Bozar, avait créé son spectacle très tabagique I’m a mistake.

Fumer est un des actes les plus imbéciles que je connaisse. En 2007, un fumeur est un être en retard sur l'évolution des espèces. Haïr les fumeurs n'est pas du racisme: contrairement au nègre, le fumeur pollue. De plus, c'est un assassin (le tabagisme passif tue). Abattre un fumeur doit donc être considéré comme de la légitime défense.
G.A.

Monsieur, le cancer n'est JAMAIS poétique!
Ch.v.d.V.

La publicité pour le tabac n’est pas et n’a jamais été le propos de Jan Fabre. Je trouve scandaleux cette récupération. Si vous aviez perdu un être cher du cancer du poumon vous comprendriez sans doute que cette douleur est indescriptible et que ce n’est pas "un joli nuage". Si un jour vous mourez de cette façon, vous repenserez sans doute à ce que vous avez défendu au nom de l’art. Vous vous faites l’allié des "cigarettiers" (ils doivent bien se frotter les mains d une telle récupération) une des pires mafia de notre monde en ruine... Il est vrai que pour ne pas affronter les "vrais problèmes" de notre société,mieux vaut en rire ou le hausser au niveau de l’ART! Je ne vous salue pas, Monsieur, et je souhaiterais que votre courrier reste au fond de mes spams.
P.K.
Réponse : Votre virulence, vos insinuations de publicité, d’alliance ou de récupération de Fabre (qui a marqué son accord !), votre chantage à la douleur passée et votre menace sournoise de ma mort enfumée (alors que je ne fume plus depuis plus de dix ans!), tout cela, Madame, conforte mon projet et je vous en remercie donc ! Vous verrez, il sera magnifique, le nuage, et aura posé poétiquement les questions que vous soulevez avec fiel!

Le fumeur est devenu le nègre de la société? Ces considérations sont stupides. Qu'en est-il de tous les "nègres" qui sont morts d'un cancer du poumon après avoir fumé ou simplement après n' avoir respiré que la fumée des cigares et cigarettes des autres? Vous ne pensez pas qu'il y a d'autres combats à mener? D'autres idées plus importantes à défendre?
D.K., une asthmatique qui se porte mille fois mieux depuis qu'elle ne fume plus (5 ans) et depuis qu'on ne fume plus dans les lieux publics, fille d'un monsieur qui à fumé son paquet par jour et qui n'en a plus pour très longtemps à cause d'un cancer du poumon.

D’une banalité confondante… Et ça se veut subversif !!!
O.D.

Jan Fabre quelle connerie et arrogance ! c'est incorrect ! Et je suis allergique à la fumer comme asthmatique, avec tout mon respect pour son travail, la ou ça me dérange sa pièce au Bozar. Il est de la même arrogance que Tuymans au Mukha avec son fumoir dans le musée avec l'argent du contribuable! Après tout tu es non fumeur comme moi ?????????????????????????????????????????
J.D.

Jusqu'à présent tu me paraissais sympathique mais là tu m’empêche de respirer, va souffler ta fumée ailleurs. Tout le monde est libre du choix de sa mort mais il ne faut pas l’imposer aux autres. Il est odieux, irresponsable et inacceptable de faire l’apologie (même sous le couvert de l’art et de la liberté d’expression) de ce cancer transmissible par voie aériennes. Si dans une pièce il y a 100 fumeurs et un non fumeur personne ne s’en rend compte  (sauf si c’est moi le non fumeur). Si dans la même pièce il y a (après aération sérieuse) 100 non fumeurs et un fumeur tout le monde est incommodé et rentre à la maison en toussant et avec les vêtements qui puent. (sans compter l’impact du tabagisme passif sur la santé).
Un ex fumeur repentit.
G.B.

Merci de m'épargner avec cette publicité. Elle me fait mal. Cela fait des années que je voudrais arrêter de nonfumer, pour être comme vous, beaux, intelligents et dérégleurs de climat. Malheureusement je n'ai pas de volonté. Sachez cependant que même égoïste et solitaire, je penserai de loin à vos cendres.
 A.J.

Vous êtes un subversif : je le dirai à Vladimir !
Bravo pour votre originalité, c'est rafraîchissant et y en marre d'être enfumé par les sépulcres blanchis et les petits Messieurs sérieux.
P.E.

Depuis Cavaillon, je tenterai de joindre à votre nuage mes fumeuses pensées !
L.V.

Désolée, ai arrêté.  Ca me ferait trop mal !!!
Fl. de Cr.

Le problème de venir cette fois-ci, c’est que je ne fume pas et que je déteste la fumée.
C.S.

J'aurais aimé en être mais serai à Lille ce week-end-là. Que le cul vous pèle ! (comme on dit chez moi).
E.S.

Les seules cigarettes auxquelles j'ai touché étaient, dans ma jeunesse,  des cigarettes anti-asthmatiques ! C'est dire si je suis peu concerné. Mais bonnes bouffées de liberté malgré tout.
P.D.

Désolé, je ne viendrai pas. Trop occupé à gagner de quoi payer vos cancers, infractus et autres maladies pulmonaires. De plus, pour ce faire, il ne faut pas que je me laisse empoisonner moi-même, il y a déjà tant d'endroits où on ne vous échappe pas, devant passer tous nos vêtements chez le teinturier après ces pénibles rencontres... Enfin, votre puanteur, votre saleté et votre dépendance ne sont vraiment pas ragoûtantes.
J.-M.S.

Wat is me dat voor een 'caduc' initiatief ? En fait je n'ai pas envie de répondre quoi que ce soit à ce drôle de pipot, parce qu'il y a des bornes à l'extravagance et l'excentricité. Ce volatil mélange de nuages et fumée de tabac, ça rime à quoi; même si c'est Jan Fabre qui y participe, on s'en fout de sa pseudo-poësie militante pour sa consommation de cigarette.
"Allemaal dikke flauwekul en zever in pakskes, zeveren met alle Chinezen maar niet met mij!"  zegt het gezond boerenverstand. In zijn programma-editoriaal maakt Jan Lauwers (roker) een statement dat 'Kunst nog altijd de zuurstof is van onze maatschappij, en er is een permanent gebrek aan zuurstof" right Jan! On n'a pas besoin d'évènement artistique qui nous empeste d'avantage.
Kunst is pas kunst als het vrijblijvend en autonoom functioneert. Uw NUAGES/FUMÉE-initiatief heeft een onredelijk militant geurtje om een foutief onderwerp artistiek te willen verschonen. Het is zelfs geen parodie, het vertoont gefrustreerde trekjes van kunstenaars die onderling 'en petit comité' militeren voor een verkeerde zaak. Militerende (of militante) kunst is altijd ondermaatse kunst. En om Jan Fabre te parafraseren: SMOKING IS A MISTAKE.
Laurent d'Ursel, vous - et Fabre avec sa prétendue 'dictature de la santé' et 'réduction de liberté' - vous n'êtes pas un petit peu à côté de la plaque... En fait, quel est le but? il s'agit de quoi?, la réglementation sur le tabac dans les lieux publiques est un accord général de courtoisie qui concerne chaque citoyen, c'est une prise de conscience de liberté réciproque. Il ne s'agit pas d'avoir raison (en art on n'a jamais raison), il me semble qu'une communication constructive est plus importante qu'une revendication irraisonnable d'une soit disante atteinte à la liberté (pourquoi pas une atteinte à la liberté d'expression, comme Jan Fabre voudrait nous faire croire!...). En plus votre initiative ne concerne pas un conflit ou une perte de liberté, mais du temps perdu, du temps utile que l'artiste (conscient, et éventuellement engagé!) n'a pas le droit de perdre. Vous vous rendez compte du capital de liberté que nous  disposons comparé à... (blowing in the wind, gezondheid! à votre Santé!)
J.W.

Monsieur et cher correspondant linguistique,
Fils et petit-fils de marchands d'articles pour non-fumeurs, je me suis moi-même abstenu de tabac, depuis que j'ai arrêté la pipe à 13 ans — après avoir suçoté dans le grenier toutes celles de mon bisaïeul et abondamment vomi. Cette abstinence explique sans doute la modestie de ma production intellectuelle. Mais, dans le contexte politique actuel de répression, d'exclusion et d'indexation, j'ai décidé, par solidarité avec mes camarades les plus fumeux, de me ranger du côté des opprimés. Samedi à 15 h (heure de Paris-Mouffetard*), j'allumerai donc un cigare et ma femme fera brûler le rôti. Puisse Eole en pousser les effluves jusqu'au bois de la Cambre !
Veuillez agréer, Monsieur, l'expression de mes salutations empressées et transmettre mes respects à Me Panmuphle.
Y.R. 
 * Mouffetard, vous le savez, signifie "émanations". On y pétuna beaucoup au temps du cercle des poëtes. Aujourd'hui, d'autres fragrances émanent des innom(br)ables gargotes à turista. Elles valent à ce quartier le surnom exotique de "Graillonistan".

Oui, c’est amusant et poétique. Mais je pense qu’à peu près aucun esclave noir n’aurait refusé de troquer son “statut” d’alors contre celui, cent mille fois plus enviable, de fumeur blanc dans la société actuelle. Surtout quand il s’agit d’un amuseur de la jet set, invité dans divers palais (des beaux-arts, royal, Benzon...). Mais le pauvre Fabre (rejoignant en cela la pathétique condition des Nègres opprimés), doit sans doute sortir pour fumer sa tige à l’occasion des cocktails et vernissages où il tient la vedette. On compatit, pour sûr... Mais sans doute ne faut-il rien prendre au sérieux. Et c’est là qu’on ne rit plus.
 L.C.

Malheureusement je ne pourrai assister à tel poésie... Mais en ouvrant le mail j'écoutais une polyphonie. Dès l'aube du 15ième siècle nous est parvenu ceci:
 
Puisque je suis fumeux, plains de fumee,
fumer m'estuet car se je ne fumoye,
ceulx qui dient que j'ay teste enfumee
par fumee je les desmentiroye
Et nonpourquant jamais ne fumeroye
defumee qui fust contre rayson:
si je fume, c'est ma compleccion
quolerique qu'ainsi me fayt fumer.
Je fumeray sans personne graver,
c'est bien fumé il n'i a point d'outrayge
quant on fume sans fayre autrui damage.
 
Se j'eusse le cervell enpeinee
de Socrates, si com je le voudroye,
j'euse bien la teste plus temperee,
car onques ne fuma par nulle voye
Chascuns n'est pas chains de telle courroye
car tel fume que peu s'en parçoit on
tant a au cuer plus de confusion,
quant il ne puet sa fumee monstrer,
ou il n'ose pour paour d'enpirer.
Je ne tieng pas c'on ayt le cuer volage,
quant on fume sans fayre aulltruy damage

 
texte et musique de Johannes Simon de Haspre (dit Hasprois, fl.1378-1428)
comme quoi la fumée n'a pas arrêté d'inspirer !
Th.B.

édition 2008

Bravo ! Vive la liberté de s'empoisonner ! Vive le tabac, notre dernière façon de dire merde !
Y.M.

Merci pour l'info mais je ne sais pas fumer. Tenterai de réchauffer autrement,
M.W.

Étant un non-fumeur fasciste et partisan d'une extermination globale des fumeurs dans des Camps étanches judicieusement créés pour qu'ils s'enfument les uns les autres sans possibilité d'ouvrir les fenêtres (histoire qu'ils se souviennent des fois où ils les ouvraient soi-disant pour "nous" alors que le curseur de l'insupportable n'était encore décidé que par "eux"), je prierai soigneusement le jour de cette performance, cierge à l'appui, pour que le nuage ainsi créé s'arrête bien - comme le miracle de Tchernobyl - à la hauteur de leurs seuls poumons et déclenchent ainsi un cancer du poumon fulgurant et généralisé. Je lirai à ce moment là, précisément, une oeuvre de Métastase, le bien nommé poète de la cour impériale de Vienne.
Tumeuresement vôtre,
F.N.

         Cher Laurent,
si tu vois l'intitulé du domaine dans lequel je travaille je suis le candidat idéal pour la manifestation prévue. Je pense que ce gendre de nuage tend plutôt à refroidi le climat (en bloquant le rayonnement solaire incident), donc je suis rassuré ! En plus si les fumeurs se donnent assidûment à leur passion, cela réduira la croissance démographique ce qui aidera à réduire les émissions de gaz à effet de serre
         Merci donc  pour ta joyeuse contribution.
Dr. Ph. T.  
         Climate Change and Environmental Risks, European Commission, DG Research, Directorate Environment, Unit I5