Peut-on politiquer par derrière ?

Oui !

 

Politiquer

puisqu’un électeur pris par derrière est un candidat surpris par lui-même… Je me suis donc projeté à la tête d’un parti, puis l’ai baptisé AEC (ou « Artistes en campagne ») et doté d’un slogan explosif :

Seul
l’AEC
subsume
TOUS LES DROITS
dans le mur
sous le
DEVOIR D’INTELLIGENCE
dans la bonne humeur

Je l’ai décliné sous forme de programme politique, lequel tient en une phrase: Art ou démocratie ? et deux textes : Belgique, terre d’écueils et Belgique, havre de cruautés. J’ai emballé le tout dans 30 affiches aussitôt placardées par milliers dans tout Bruxelles grâce au soutien d’un mécène anonyme. Ça tombait bien : le pays était en pleine effervescence électorale pour les législatives du 10 juin 2007. Du coup, j’ai improvisé avec le fameux groupe Cistroy’s Krak un authentique meeting électoral le 9 juin 2007 à 16 heures sur le Parvis de Saint-Gilles. Tant qu’à faire !